Le 1er atelier

« Produire et se reproduire à l’heure contemporaine »

Le Premier atelier Puls-médecine a eu lieu le mercredi 27 septembre

Vous suivez nos travaux depuis plusieurs années et avez assisté à nos 1ères rencontres Psychanalyse Médecine le 13 avril 2018 sous le titre « Le Grand désordre dans les corps » fruit d’un travail sans relâche depuis 12 ans
entre des services de médecine générale et des cliniciens en libéral. En cette rentrée, nous vous attendons à plusieurs rendez-vous et notamment nos « ateliers cliniques » au CHU Hôpital Sud à Rennes de 20h30 à 22h30,
Rez-de-jardin, salle conférence A.

Nos dates : 27 septembre, 21 novembre 2018, les 30 janvier, et le 13 mars 2019.Le 1er atelier clinique a eu lieu le 27 septembre 2018. Le programme de l’année y a été présenté. Six vignettes étonnantes sont venues attester du pouvoir de la subjectivité alors que le Réel du corps semble l’omettre. Ce premier atelier, s’est intitulé « Florilège de vignettes – ou comment le subjectif pervertit le biologique  » : une conversation clinique préparatoire à nos 2èmes rencontres Puls-médecine qui auront lieu le 17 mai 2019 au Couvent des Jacobins

« Désirs d’enfant : Ressorts et impasses »

et plus particulièrement l’une de ses séquences : « Fictions des naissances et les romans des enfants »

Les 6 vignettes cliniques :

« Ça suffit là, reprenez votre pilule !»

« Il est balaise »

« Vous n’avez pas la FSL et la LH d’une anorexique »

« Diabétique, anorexique ? »

« Pas si handicapée que ça ! »

« C’est pas si sévère que ça ! »

Le groupe de travail clinique Puls-médecine soutient et soutiendra toujours l’invention symptomatique qui serre toujours, pour chacun, le Réel en jeu au-delà de toutes les réalités en jeu.
Nous n’avons de cesse de nous enseigner de professionnels de santé avertis et tentons d’apporter à chaque fois notre regard clinique visant à toujours redonner dignité au patient et au professionnel qui l’accueille à l’heure où rejoindre la subjectivité de notre époque 1 engage une préoccupation tant politique qu’éthique.
Nos « ateliers cliniques » sont de véritables laboratoires, témoins d’un « work in progress », lieu d’échanges, d’élaborations à plusieurs – quelque soit la fonction professionnelle de chacun – lieu de transmission de situations toujours singulières. A l’heure des universaux et des exigences surmoïques contemporaines, il y a lieu de s’arrêter sur chaque situation. Et face à l’urgence des situations, les rencontres cliniques se veulent scansions, rétablissement d’une pulsation tant désirante que signifiant, moment d’arrêt sur les coordonnées de la demande, de la rencontre et du transfert alors que domine, plus que jamais, le règne de la pulsion.
Les ateliers cliniques Puls-médecine sont des rencontres ouvertes à tous et gratuites, mais demandent inscription préalable : davidbiard@free.fr

Le groupe Puls-médecine :

Dr David Briard est médecin, Responsable du service des Grand-Enfants-Adolescents davidbriard@free.fr

Emmanuelle Borgnis Desbordes, Maitre de Conférences et psychanalyste, membre de l’École de la Cause freudienne et de l’Association Mondiale de Psychanalyse eborgnis@yahoo.com

Chantal Tanguy, psychanalyste chantal-tanguy@orange.fr

[1] Lacan J Fonction et champ du langage et de la parole in Ecrits, Paris, Seuil, 1966, p.321 Consulter aussi : https://www.causefreudienne.net/la-spire-de-lepoque/